Pezon & Michel

SKIPPING DANS LES BOIS MORTS !

Actualité rédigée le 27 Nov 2007 par Yannick LINE.

Skipping dans les bois morts !
 
 C’est parti pour deux jours de pêche dans la région de Nantes (44), je retrouve Rické chez Tony, le temps de charger le matos, bateau et direction l’eau ! Une eau bien fraîche pour la saison, fin août, seulement 18-19°C en surface, des nuits froides et un ciel dégagé n’ont pas permis à l’eau de se réchauffer, mais bon pas de pluie de prévue, c’est déjà çà !
 
La première chose à faire lorsque l’on pêche un spot que l’on ne connaît pas ou que l’on n’a pas pêché depuis un moment, est de déterminer quel leurre et quelle technique utiliser et ou se trouvent les poissons. Nous avons l’avantage d’être 3 sur le bateau : chacun essaie une technique, Rické au spinner, moi au leurre souple et Tony au poisson nageur. Il faut ensuite alterner les leurres jusqu’à trouver le plus efficace et essayer de localiser les blacks, on gagne ainsi un temps précieux surtout lorsque la pêche est difficile. J’ouvre le score avec un black pris dans les herbiers sur un Nitro Spring monté sur un jighead style texan, montage qui permet de passer au cœur des herbiers sans en ramasser 15kg à chaque passage.
 
 
On continue à insister sur les herbiers et nénuphars sans grand succès, des postes magnifiques mais malheureusement déserts.
 
Tiens c’est bizarre de ne pas trouver de brocs sur un poste comme ça ! Le truc à pas dire… aspiration, ferrage, une dose de chance et voilà, il n’y a qu’à demander !
 
Visiblement les blacks n’étaient pas sur les herbiers, on s’est donc concentré sur le bois morts : bingo ! le poste type était trouvé, on a commencé à enchainer les poissons. La seule technique vraiment efficace fut de skipper le leurre jusqu’au cœur des bois morts et de l’animer tout en douceur. La technique du skipping associe un leurre anti-accrochage (en général un jig, un spinnerbait, un leurre souple sur montage texan…) à un style de lancer très particulier. Le leurre ricoche sur l’eau et se faufile plusieurs mètres sous les obstacles (végétation surplombante, ponton, etc. ) impénétrables par d’autres techniques.
 Et là aussi il fallait alterner les montages : plombées en tête pour une descente rapide ou plombée sur la hampe pour une descente plus lente à plat en fonction de l’activité des poissons.
 
Malheureusement, les bois morts étaient assez rares et les blacks vraiment peu actifs, on finit la journée avec 11 blacks, 1 brochet et 1 joli sandre décroché au bateau. Une nuit de sommeil (très courte !) et c’était reparti.
 
  On commence par les bois morts en priorité, ouf ils étaient toujours là ! Aujourd’hui c’est au tour de Rické d’ouvrir le score en utilisant un Nitro Jerk plombée sur la hampe. 
 
Une fois tous les bois morts pêchés nous avons insisté sur les autres postes : herbiers, nénuphars, plages…pas un black, euh en fait si mais un tout petit !
 
On termine la session un peu plus tôt que la veille : 12 blacks et 2 perches, et on décide d’aller prospecter des zones inaccessibles en bateau.
 
Et voilà un weekend qui se termine en beauté !
 
Au total nous avons pris 24 blacks, 2 perches et un brochet, plus de 80% des poissons ont été pris dans les bois morts et avec des leurres souples de couleur claire, plombés soit en tête soit sur la hampe, d’où l’importance de déterminer le plus rapidement possible où se trouvent les poissons et quelle technique utiliser.
 
 Voici un exemple du poste « type» de la session
 
Les leurres et montages
 
 
Tight lines et rendez vous au bord de l’eau !
 
Yannick
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dans la même rubrique :

(16 Apr 2014)

En attendant l’ouverture du Carna … (15 Apr 2014)

(11 Apr 2014)

De l’or dans les ruisseaux ( 9 Apr 2014)

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

De l’or dans les ruisseaux ( 9 Apr 2014)

Retour sur l'ouverture truite 2014 (30 Mar 2014)

Ouverture de la truite 2014 ( 6 Mar 2014)

Passez en mode vertical ! (20 Dec 2013)

Vidéos

Conseils

Proshops

Revue de presse