Pezon & Michel

COMPTE-RENDU COMPETITIONS DE LA SAISON 2009 !

Actualité rédigée le 25 Jan 2010 par David BOURDET.

2009 est passée, avec cette année, s’est achevée une nouvelle année de compétition sous les couleurs de Pezon et Michel, retour sur un an sur le circuit AFCPL .

Qu’est-ce que le circuit AFCPL ?
 
Plusieurs circuits existent dont le circuit AFCPL (Association Française de Pêche des Carnassiers aux Leurres) . Depuis cette année deux divisions existent : un circuit division 1 ( D1) où les 20 meilleurs compétiteurs de la saison 2008 ( année de référence pour la création des divisions) s’affrontent. Et un circuit D2 ouvert à tous les autres pêcheurs désirant faire de la compétition, sponsorisés ou non. En général les opens se déroulent sur deux manches de 7 à 8 heures le samedi et le dimanche. L’objectif est de prendre le plus de poissons possibles dans la limite d’un quota par espèce ( maximum 3 brochets et sandres, 4 black-bass, 5 perches) et les plus gros possibles puisque 1 mm = 1 point. Des sanctions peuvent être prises si le compétiteur ne respecte pas la maille des poissons présentés aux commissaires, ou en cas de retard, excès de vitesse… l’AFCPL est un circuit qui prône le respect du poisson, et chaque poisson mesuré doit être remis à l’eau en vie.
Damien Bourgeais et moi sommes sur le circuit D2 puisque nous terminés aux portes de la D1 en 2008, à la 22e place.
 
Quel matériel ?
Le bateau est un outil indispensable, même si vous avez un petit bateau il ne faut pas faire de complexe, vous pouvez accéder tout de même à la compétition, tout en ayant vos chances, nous en sommes l’exemple, en effet nous n’avons qu’une barque aluminium de 3,6 équipée d’un moteur de 15 cv et d’un moteur électrique avant
 
photo_1_bateau.jpg
 
Côté cannes et moulinet nous étions entièrement équipés avec le matériel Pezon et Michel. Toutes nos cannes étaient équipées de moulinets spinning Luxor 200 SL et casting Luxor BC 200, tous recouverts de tresse color braid entre 12 et 15/100e , terminée par un bas de ligne en fluorocarbone. Suivant les poissons recherchés et les pêches pratiquées nous avons utilisé un large éventail de cannes :
 
-          En cannes spinning:
 
·         La « specialist vertical » 7-21g nous a servi pour les pêches sous le bateau en verticale et au plomb palette.
·         La « specialist soft bait » nous a essentiellement servi pour les pêches aux leurres souples en linéaire.
·         La « specialsit drop shot » pour la pêche indiquée

La « specialist trout lure » 180 pour toutes les pêches finesses de la perche notamment avec de tous petits leurres.

 ·         La « concept street fishing S-M » notamment pour les pêches aux leurres souple en linéaire quand il faut attaquer le poste d’un peu plus loin.

 
-          en cannes casting :
 
·         La « concept street fishing » C-ML a été utilisée pour les pêches avec de petits poissons nageurs, petits jigs, mais aussi à la recherche du black bass aux leurres souple, cette canne permettant de skipper ( faire ricocher) le leurre au plus profond des frondaisons.
·         La « specialist dynamic cast » et la « specialist casting » pour les pêches classiques en power fishing  ( pêche qui consiste à peigner le plus de postes possibles pour trouver les poissons actifs) pour utiliser des spinner, chatterbaits, jig et poissons nageurs.
·         La « Specialist Power feeling » pour tous les leurres à brochets plus gros, et les pêches dans les milieux encombrés.
 
 
    Une fois ces bases fixées je vous propose de revenir sur la saison vue à bord de notre petite embarcation.
 
Acte 1 : Printemps 2009 
 
Juin 2009: 1e open sur le lac de Mervent
 
Ce premier open se déroule sur nos terres, un lac que nous sommes habitués à pêcher. Sur chaque open la préoccupation du compétiteur est de trouver le bon pattern, c'est-à-dire la technique, l’approche, le leurre qui permettra de trouver le poisson, et d’en faire plus que les concurrents. Nous avions été en repérage quelques semaines plus tôt ( les compétiteurs appellent ces repérages des préfishing) , il y avait alors peu d’activité, nous n’avions pris que très peu de poissons. Mais une information essentielle s’était imposée à nous : faute de trouver des zones poissonneuses, nous avions éliminé celles qui ne l’étaient pas.
 
Le jour J le vent souffle fort, très fort, ça sera un handicap, avec Damien nous optons pour une technique pouvant rapporter des points, nous prospecterons rapidement les berges en power fishing, Damien prospectera au spinner et au chatterbait dans l’espoir de rentrer un brochet , quant à moi je pécherais avec un petit leurre souple sur tête plombée pouvant ramasser n’importe quelle espèce .
 
La technique est payante puisque la 1e manche nous prenons 1 sandre et un brochet maillé qui nous assure la 2e place de la manche.
 
 
PHOTO_2sandre_mervent.jpg
 
 
Le dimanche matin, quand la manche commence nous sommes motivés à bloc il nous faut au moins 1 poisson maillé pour gagner, nous retournons sur notre zone de la veille, et là au leurre souple qui nous rapporte un brochet de 58 cm…
 
photo_3_brochet_mervent.jpg
 
Il nous faut désormais des perches, la soirée du samedi soir a été instructive pour nous, nous savons où se sont pris les perches la veille, nous nous rendons sur cette zone, arrivés sur le poste nous n’attendons pas longtemps, soudain la surface se met à bouillonner, les perches chassent, Damien n’a pas le temps de changer de leurre que j’ai déjà sorti le quotas de 5 perches nous assurant au passage la victoire pour cet open, la 1e place au classement perche, nous avons aussi remporté la 1e place du classement brochet et la 2e du classement sandre.
 
C’est donc une saison qui commence bien puisque nous sommes alors 1e du classement général.
 
photo_4_podium_open_mervent.jpg
 
Fin Juin :  lac de Vassivière
 

Notre deuxième date de l’année s’annonce plus difficile. Tout d’abord nous ne connaissons pas ce lac, ce sera la première fois que nous le pécherons. D’autre part Damien est retenu au travail le samedi, impossible pour lui d’être présent, c’est donc seul que je pécherai lors de la première manche.

 Samedi je commence ma pêche seul, j’essaie d’être polyvalent, je mets un petit shad sur tête plombée de 7 g et peigne les bordures, très très vite les brochets entrent, je sortirai en tout 17 brochets dans la journée, la plupart font entre 49 et 50 cm , mais ne dépassent pas la barre fatidique des 50 cm. Enfin vers 14 h je sors un brochet de 55 cm environ, il est mal piqué, seul je peine à le mettre à l’épuisette, j’y parviens, il se décroche dans l’épuisette, ouf !!! mais horreur d’un coup de queue il saute et repart dans son élément, c’est là que je regrette que Damien ne soit pas là. Dans ces conditions le mental doit être fort pour ne pas sombrer dans le désespoir le plus profond et rester concentré… la concentration paye puisque une heure plus tard je sors enfin un brochet maillé me sauvant de la bredouille pour cette manche seul.

Dimanche, Damien est arrivé, comme à son habitude il est en grande forme. Nous commençons à pêcher comme je l’avais fait la veille sur les bordures, mais rien. C’est alors qu’il faut savoir rebondir et être capable très vite de passer à un autre schéma de pêche, c’est là une des clés de réussite en compétition. Nous nous collons le nez sur le sondeur, en mode recherche d’écho prometteurs… sur une plage nous voyons deux bateaux de compétiteurs, nous nous approchons regardons et repérons des poissons entre 9 et 12 m de profondeur. Damien se mets alors en pêche en linéaire avec un petit shad monté avec une tête plombée football de 7 g, quant à moi je pêche sous le bateau au plomb palette, la technique est payante puisque nous rentrons 1 perche et deux sandres .

 
photo_5.jpg
 

Acte 2 : été 2009 

 
Juillet 2009: le Lot
 
    En Juillet c’est sur les bord du Lot que nous avons Rendez-vous. Cette rivière est un peu « ma » rivière car je la pêche tous les ans, elle m’a procuré des centaines de black-bass ces dernières années. Mais depuis deux ans la pêche n’est plus la même, les black-bass semblent avoir désertés , même disparus. On commence naturellement la pêche en recherchant le black-bass, nous sommes des bassmens, habitués à pêcher ce poisson, il nous semble inconcevable de traquer une autre espèce, mais en vain, le premier soir nous n’avons comptabilisé qu’un seul black-bass en péchant avec une salamandre montée sur un montage texan léger.
 
   Le lendemain, partant dans le premier groupe nous allons sur les meilleurs secteurs à black-bass de la veille, mais rien une nouvelle fois, quoi que nous fassions nous ne trouvons pas les black-bass. A midi nous changeons de stratégie, un brochet permettrait de
marquer d’un seul coup beaucoup de points, cependant c’est une stratégie est risquée, car il s’est fait très peu de brochets la veille. Coûte que coûte nous essayons et ça marche, Damien, avec un spinner ( son arme favorite) sort un brochet, nous assurant un nombre de point non négligeable.
 
photo_6_brochet_du_lot.jpg
 
 Pour cet open nous montons sur la 2e marche du classement brochet et une prenons modeste 5e place au classement général de cette épreuve, mais vue les conditions et le peu de touches, ça aurait pu être pire, en plus ce résultat nous permet de reprendre la 1e place du classement provisoire de la D2, une bonne opération donc.
 
Août 2009 : Bordeaux lac
 
 Pour nous, cette date est capitale et peut être un tournant dans la saison, en effet nous sommes alors 1e au classement provisoire de la D2, mais l’équipe Pure fishing Laval/Dardet , seconde, sera également présente, de même que l’équipe Rapala, Schmit/Fauque, 3e du classement. Pas la peine de dire que nous ne devons pas craquer. Nous devons  essayer de rester devant ces équipes venues pour marquer elles aussi des points , et nous repasser devant. Nous arrivons vendredi soir à Bordeaux et nous rejoignons Yannick Line et Eric Faure du team Pezon et Michel et nos copains Bretons  … la soirée est sympa, et les rêves de poissons berceront notre courte nuit.
    Le samedi matin nous commençons par pécher en power fishing, Damien avec son spinner et moi au poisson nageur, nous entrons un black bass puis un brochet….
 
bordeaux_lac_2009.jpg
 
 Mais nous apprenons que Laval et Dardet font eux aussi très fort. Il nous faut plus de poissons qu’eux. Nous changeons de secteur et péchons les postes au plomb palette, et ça rapporte gros, alors que nous pêchons les bancs de petits poissons nous rentrons 3 grosses perches et 2 autres brochets bouclant ainsi le quotas brochets.
 
photo_8_perches_bordeaux.jpg
 
   La pêche est belle , nous sommes 1e de cette première manche, mais nos Challengers, Laval et Dardet sont juste derrière nous, très proches, trop proches, la manche de dimanche sera capitale . Le dimanche matin c’est concentrés que nous attaquons: objectif : rester devant les « Pure Fishing » et surtout creuser l’écart. D’entrée nous prenons un brochet au spinner, mais nous apprenons que nos challengers ont pris du sandre. Nous retournons sur le poste de la veille qui nous offre à nouveau 3 grosses perches, et un autre brochet.
 
photo_9_brochet_bordeaux.jpg
 

Il nous faut absolument boucler le quotas brochet, car nous sommes alors passés derrière Laval et Dardet, ce brochet nous le coupons plusieurs fois, sans arriver à le sortir, nous en sortons un de 49 cm… la tension est à son comble. On cherche, rien n’y fait. A un moment l’écho sondeur indique une jolie concentration de poissons fourrage, on la pêche au plomb palette, les petites perches se multiplient, soudain Damien ferre un brochet, je saute sur l’épuisette, on monte le brochet au bateau, le bonheur est à son comble, nous bouclons le quotas de brochet qui nous propulse sur la première marche du podium, nous gagnons le classement brochet et remportons cet open avec presque 6000 points ( 6 brochets, 6 perches, 2 black bass maillés), et renforçons, au moins provisoirement notre 1e place au classement provisoire de la D2.

 

photo_10_podium_bordeaux.jpg

ésormais l’équipe Laval Dardet qui est 1e, et nous sommes talonnés de très prêt par l’équipe Rapala Schmit / Fauque

Suite dans une prochaine news...

David.
 

 



 

 

 

 

 

Vidéos

Conseils

Proshops

Revue de presse