GUNKI MOTHRA, UN LONGBILL IRRESISTIBLE

Exception faite des gammes GAMERA et GIGAN, je ne pêche que très peu au poisson nageur, surtout pour les perches. Quand je cible cette espèce, les leurres souples ont ma préférence. Enfin ça c'était avant!

Le gamme MOTHRA est composée de "longbill minnows", littéralement poissons-nageurs à longue bavette. Ils diffèrent des jerk minnows par une profondeur de nage plus importante et une propension moins importante à se désaxer lors de animation sèches.

 

La famille des MOTHRA, de 1 à 2m50 de profondeur de nage.

Dans cette gamme de poissons-nageurs estampillée Gunki, on trouve le MOTHRA 60, qui est suspending, et les MOTHRA 75 et 90 qui sont flottants. Avec ces  trois tailles vous pouvez faire face à toutes les envies des carnassiers! Ils présentent tous un wobbling prononcé couplé à un rolling serré.

 Voici une petite astuce qui est en partie responsable de mon affection récente pour ce leurre : « kick back ». Il s'agit du fait qu'il est tout simplement possible qu’il est possible de jerker en faisant du « sur place » et même de leur faire repartir en arrière! Rien de tel pour déclencher la touche d'un poisson suiveur!

C'est lors de ma fermeture de la pêche en première catégorie que ce leurre allait devenir un de mes leurres préférés. Les secteurs que je pêche, bien qu’en première catégorie, sont riches en perche. Et c’est chaque année ma cible lors de la fermeture. Mais cette année, la pêche se révèle très compliquée, en dehors d’une perche décrochée au GUNKI JUNGLE, rien. Après 1h30 de pêche, je troque mes leurres souples pour un MOTHRA 75. Au premier lancer le long d’une branche, je vois une perche suivre et louper le leurre. Je jerk le leurre et fais une nouvelle pause afin qu’elle puisse l’aspirer. La perche n’est pas énorme, mais elle confirme que les poissons sont apathiques et qu’il faut les agresser pour qu'elles réagissent.

Jouez sur l'agressivité pour déclencher les touches.

Après avoir balayé la zone, c'est de nouveau le désert. Je passe alors sur le MOTHRA 90. Au premier lancer, je prends une perche, comme quoi!

Le mimétisme est aussi un atout qu'il faut utiliser.

Quelques mètres plus loin, c'est un petit brochet qui se laissera leurrer à son tour. Un "pattern" commençait à se préciser. Je me décale encore de quelques mètres, rien ne se passe sur la traversée de la rivière mais quand mon leurre arrive à mes pieds j'aperçois une perche qui le suit de très près. Là c'est vraiment un autre gabarit surtout pour cette rivière, elle est presque obèse! Je stop ma récupération, un petit twich, bannière détendue, qui déclenche le fameux "kick back" et la perche se jeter dessous avec violence!

Yurai S210H et THG 2500, un superbe combo pour animer les MOTHRA.

Je décide alors de passer au test ultime ! Celle de pêcher un poste juste après que mon frère l'ai prospecté de long en large. Après trois lancers et des animations bien agressives, les billes du MOTHRA ne laissent pas insensibles une nouvelle perche. Même si elle est bien moins grosse que la précédente, est presque aussi longue.

Une belle perche de 41 cm prise sur un GUNKI MOTHRA.

La session s’achèvera sur cette prise, et sur une rivière où je n’avais jamais dépassé les 38 cm, le MOTHRA 75 m’aura offert un doublé de perches de plus de 40 cm! Quand la pêche se complique il faut des fois se faire violence et essayer des leurres que l'on n'a pas forcément l'habitude de mettre à l'eau. En tout cas, pour moi le GUNKI MOTHRA c'est une valeur sûre.

 

À bientôt pour de nouvelles aventures halieutiques

Alex