CANNE SILURE TITAN BOXING PUNCH

Retour sur une session estivale entre amis où l’on a fait plier du carbone ou plus précisément la canne à silure TITAN BOXING PUNCH S-210. La traque du silure est une pêche où le matériel doit être fiable à 100% et où la moindre défaillance se solde par une victoire cinglante de ces léviathans aquatiques !

Il est à peine 8 heures et accompagné de deux amis, Flo et son fils, nous sommes bien décidés à en découdre ! Aujourd’hui c’est fireball et vif, et pour ça la PUNCH est juste parfaite avec ses 2m10, son action de pointe et sa puissance de 100-300g. Nous entamons à peine notre première dérive et Tinou, le fils de Flo, ouvre le bal avec une touche ultra violente ! Après un combat bien nerveux, c’est un joli poisson d’environ 1m60 qui arrive en surface. On le décroche dans l’eau pour éviter au maximum de la manipuler et surtout pour ne pas perdre de temps, car on est venu chercher bien plus gros ! En tout cas ça commence bien car à la fin de la dérive c’est au tour de Flo d’être attelé avec un poisson bien plus joli.  Enfin la TITAN BOXING PUNCH allait pouvoir s’exprimer pleinement et contrer avec autorité un poisson puissant. Flo qui n’ose pas mettre trop de pression au départ se fait malmener par ce joli spécimen. Une fois rassuré sur la solidité de la canne il commence enfin à montrer qui commande et instantanément le combat tourne à son avantage.

Pliage de carbone pour la TITAN BOXING PUNCH.

Rapidement un poisson de plus de 2m rend les armes pour la plus grande joie de mes deux compagnons de pêche ! On reprend rapidement la dérive car les poissons semblent être actifs. Et c’est peu de le dire, cette fois-ci c’est à moi de me faire littéralement arracher la canne des mains ! Le poisson est encore plus gros que le précédent, mais une fois de plus la TITAN BOXING PUNCH ne bronche pas. Elle plie mais garde une réserve de puissance hallucinante. C’est assez déconcertant d’avoir une telle impression de maîtrise du combat quand l’on connaît la force dont sont dotés ces adversaires redoutables. Quelques minutes plus tard c’est un silure de plus de 2m20 qui crève la surface de l’eau. Des collègues qui pêchent à proximité nous rejoignent pour la photo souvenir.

Un silure de 2m26 qui n'aura rien pu faire face à la TITAN BOXING PUNCH.

Bon il est temps de vraiment voir ce que la TITAN BOXING PUNCH a dans le ventre. On sert le frein à fond et c’est mission ça passe ou ça casse ! C’est aussi ça être testeur, il faut pousser le matériel jusqu’au bout. Mais bien sûr il n’y plus que des « petits » sujets qui mordent… Ce n’est qu’au bout de deux longues heures que je prends une vrai claque dans la canne. Ferrage en règle, serrage de frein et je passe la canne à Flo. Il a bien retenu la leçon et même s’il n’est pas habitué à cette pêche, il y va franchement, peut-être même plus que je l’aurai osé ! La canne travaille à merveille et ne montre aucun signe de faiblesse. C’est encore un poisson de plus de 2m qui nous rejoint dans le bateau pour le plus grand bonheur de Flo et son fils. En une matinée on prendra 12 silures et à aucun moment la TITAN BOXING PUNCH n’a sourcillé !

Comment mettre la pression avec la TITAN BOXING PUNCH.

Habituellement je ne bride pas autant les poissons mais lorsque l’on test le matériel, il n’y a pas 15 façons de le faire ! En tout cas cette canne à silure est juste parfaite pour la traque des très gros spécimens au fireball.

Deux jolis silures de 2m26 et 2m14.

À très bientôt pour de nouvelles aventures !

François Robin