POSTES A TRUITE POUR LE GUNKI GAMERA

En 2016, la version Heavy Weight (HW) du GAMERA 50 à rejoint la gamme et cette année c’est au tour la version 39F et 39HW de rejoindre nos boites. Cliquez ici : GAMERA 39, pour lire l’article de David Pierron sur ces aimants à truite. Pour rappel, le GAMERA 50 HW (Heavy Weight) est la « version lourde » du GAMERA 50 SP. Plus que ça, il a été remodelé par rapport au GAMERA 50 SP avec un corps affiné. Ajoutez à cela une densité supérieure avec 3,5 g, et vous obtenez un poisson nageur idéal pour pêcher les courants.

Coté couleur, une large gamme s’offre à vous et les deux nouveaux coloris 2017 (Fario et Vairon viennent cette gamme déjà bien fournie.  Petite astuce, lorsque les eaux sont légèrement turbides, où pendant les périodes de faibles luminosités, tirez avantage des couleurs UV réactives. Le Snow Chart sera mon favori pour les coups d’eau, les points UV rouges de la Copper Trout vont illuminer les eaux sombres d’un coup du matin ou du soir. Dans ces conditions de faible luminosité les couleurs UV réactives vont capter les rayons de lumière bleue (UV) et rendre votre leurre plus visible pour les poissons, alors ne passez pas à côté de cet avantage !

Au niveau nage, on retrouve un mélange subtil de rolling et wobbling, idéal pour passer subtilement dans les veines de courant. Ce que j’aime particulièrement, c’est cette complémentarité avec le GAMERA 50 SP, qui trouve ses limites, surtout en début de saison avec des rivières souvent en crue.

Avec le HW, le problème est résolu, et il m’a permis de faire pas mal de truites sur la première partie de saison, même avec des débits importants.

J’utilise pour cela deux animations en milieu dégagé (grand plat, radier, sable...), bref toutes les zones sans véritablement de poste fixe, et où il est nécessaire de prospecter de grandes étendues :

Pour la pêche en aval : Mieux qu'un grand discours, voici un schéma.

Pour cette pêche, le GAMERA 50 SP peut être utilisé, mais lorsqu’il est nécessaire de pêcher plus creux, ou passer mieux dans les courants, le HW a ma préférence. Je démarre toujours par la zone aval, avant l'amont, car dans l'optique que plusieurs poissons se trouvent sur la zone, aval et amont par exemple, un poisson en amont pourrait faire fuir un poisson en aval pendant un combat. Pêchez donc l'aval en premier.

Je commence toujours en face de moi et effectue des lancers plus ou moins en arc de cercle suivant l'angle afin, dans l'absolu, que le leurre descende toujours le courant. Directement face aux truites postées pour chasser.

Une truite prise au troisième lancer aval avec un GAMERA 50

Ensuite, je passe à la partie amont. Avec le GAMERA 50 SP, c'est plus difficile, surtout si les rivières sont en crue, et c'est là que le HW vient apporter toute sa complémentarité, car même en début de saison avec de fort débit, il est opérationnel :

Comme pour l'aval, je fais toujours descendre le leurre dans le courant, mais cette fois, je commence par la bordure et ensuite écarte vers le large pour finir en face de moi, et ainsi balayer l'ensemble du spot.

Une jolie fario de 39 cm prise sur un lancer amont avec un GAMERA 50

 

Cependant, il y a par moment des postes plus visibles, et là encore la façon de les aborder peut être spécifique :

Ici, des postes ciblées. Je commence toujours par l'aval, pour la raison cité plus haut, mais là, une racine, un arbre... en bordure, et je commence par exploiter ce poste en 1 et 2.

Ensuite, lancer 3, 4 et 5, l'arbre en face. Ces deux postes sont des habitats potentiels.

Les lancers 6, 7, 8 et 9 exploite la pleine eau, mais restent des lancers ciblés, car les embâcles concentrent le courant, et donc la nourriture comme un entonnoir. Ce genre de poste ne doit surtout pas être négligé, car ce sont des postes de chasse par excellence.

Une astuce que j'utilise lorsque j'en ai la possibilité comme ici, un lancer aval identique au 9ème, mais je laisse le leurre évoluer dans le courant, ouvre le pick-up en laissant descendre le leurre quelques mètres, bloques la ligne et laisse à nouveau le leurre évoluer dans le courant et ainsi de suite, pour pêcher à grande distance si nécessaire et dans la limite des possibilités du secteur.

Essayez, c’est très efficace.

Une truite prise sur une dérive très en aval sur un GAMERA 50

Pour terminer, je balaie la zone amont, ici, le schéma symbolise une petite cascade ou quelques blocs de roche, qui vont avoir une influence sur le courant et créer des veines d’eau à débit hétérogène.

Là encore, vous pourrez balayer la zone et ciblant les veines qui vous paraissent les meilleures, en lançant au pied de la cascade, ou près d’un rocher… bref, suivez votre instinct.

Une autre astuce dans ce cas, jouez avec ces vitesses de courant variables pour faire plus ou moins accélérer votre leurre, cela est redoutable et déclenche souvent l’attaque d’une truite qui serait restée insensible à une récupération trop linéaire.

Une truite prise en lancer amont lors d’une accélération dans le courant sur un GAMERA 50

J’espère que ce focus vous aidera à mieux appréhender vos rivières, et surtout à utiliser de manière optimale la complémentarité des GAMERA SP et HW.

Si vous avez des questions n'hésitez pas à nous contacter via la page Facebook officielle: www.facebook.com

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente ouverture !

 

Alex