GUNKI ITOKA 210

Une question que beaucoup de personnes se posent lorsqu’elles découvrent un leurre est : comment est ce qu’il nage ? La question qui lui succède aussitôt est : comment est ce que je dois m’en servir ? Ces questions, je me les ai suis aussi posées et voici comment j’ai « customisé » l’Itoka 210 afin de pouvoir l’utiliser pour pêcher le brochet sur mes grands lacs du Connemara.

Dans ces plans d’eau, l’Itoka 210 est parfait grâce à sa taille et sa forme typé salmonidé. Dans les grands lacs que je pêche comme le Lough Mask, les brochets ont un comportement bien particulier. Ils se nourrissent de truites et n’ont pas peur de s’attaquer à des proies conséquentes qui nageant lentement.

L’Itoka 210 est un swimbait slow sinking, ce qui signifie qu’il coule lentement, très pratique lorsque l’on pêche des bordures ou des dessus d’herbiers, mais qu’il l’est moins lorsque l’on pêche dans 4 à 12 m, ce qui était mon cas sur le Lough Mask.

J’ai donc tenté de le plomber un peu en y fixant sur l’accroche centrale une chevrotine de 12gr. Mon Itoka conservait toutes ses qualités, une nage fluide et chaloupée, et en acquérait alors de nouvelles, descente plus rapide, possibilité de le manier comme un poisson mort manié, excellente tenue lors des pêches en traîne lente au moteur électrique…

C’est ainsi que bons nombres des poissons trophées attrapés par mes clients ou moi-même cette saison furent capturés. Un autre avantage de ce système est que l’on peut le rendre slow sinking de nouveau simplement en enlevant cette chevrotine.

La plupart du temps, j’utilisais l’Itoka lorsque la pêche était difficile, que les brochets ne répondaient pas aux jerks bruiteurs et qu’il fallait une belle bouchée, à l’allure bien vivante et silencieuse. Nous le lancions, puis après une descente de quelques secondes selon la profondeur à laquelle nous voulions le faire pêcher, nous commencions la récupération. D’abord lentement sur 2 à 3 mètres, une longue pause de 5 à 10 secondes puis récupération sur 2 à 3m, … etc… jusqu’au bateau où parfois l’attaque se faisait ! Il vous faut rester vigilant jusqu’au bout !

Une autre façon d’utiliser l’Itoka 210 « plombé » est de l’utiliser comme un poisson mort. Nous le lancions, le laissions descendre à proximité du fond puis le récupérions lentement en lui faisant faire des zigzags verticaux style animation en « dents de scie ».

Dans les deux cas, la touche arrivait très souvent pendant la descente du leurre durant les temps de pause ou alors juste au début d’une récupération. Même surplombé de 12gr, nous pouvions lancer l’Itoka 210 avec notre Gunki Saburau Yama spinning ou casting de puissance 30-80gr sans aucune sensation de surcharge de la canne.

L’Itoka est maintenant pour moi un leurre incontournable dans ma boîte pour la pêche du brochet et lors mes guidages. En résumé, c’est un big bait facile d’utilisation, simple à lancer et adaptable à toutes les situations par un simple bricolage.

L’itoka 210 et moi, vous l’aurez compris, c’est du sérieux !

 

Tchouk


www.guidepechenormandiebretagne.com